Soutenir le regard de l’autre, aborder l’autre franchement – c’est le premier pas.

De janvier à juin 2013, une vingtaine de jeunes à la recherche d’un emploi ont travaillé sur leur présence dans l’espace, leurs facultés d’expression verbale et corporelle, la communication, la création de récits et l’imagination de situations. Répartis en trois groupes, ils ont été coachés par des intervenants issus du théâtre, de la danse et du chant, assistés par un éducateur gradué.

Ce travail collectif et individuel visait non pas à créer un spectacle, mais à améliorer, voire à éveiller les capacités de gestion en situations d’entretien d'embauche et de conflits sociaux et professionnels, afin d’obtenir une meilleure confiance en soi basée sur l’évaluation réaliste des compétences  personnelles.

Nous ne créons pas d’emplois – mais pouvons aider à avoir un emploi... et à le garder.

Fundamental soutient par le biais de ce projet les multiples mesures d’insertion professionnelle et sociale proposées à des jeunes gens munis de diplômes faibles et/ou avec un contexte d’immigration.

On s’améliore à force de s’impliquer. L’échec passé ne nous intéresse guère, nous visons la réussite future.

My Brother, My Sister a été réalisé en collaboration avec le Théâtre National du Luxembourg, les Théâtres de la Ville de Luxembourg, l’Administration pour le développement de l’emploi et Proactif a.s.b.l. – Site Lintgen et avec le soutien de J.P. Morgan et de l’Oeuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte.

Intervenants : René Clemens, Jean Bermes, Sylvia Camarda, Steve Karier, Sophie Langevin et Anne Simon.