« Nous avons cru à notre art. Nous croyons à notre art. Même si d’aucuns nous demandent s’il est utile de faire du théâtre dans un pays où les gens crèvent de faim. Pourquoi faire du théâtre au Niger ? Et quel théâtre ? »

Dogo, le comédien, parle de lui-même, de son quotidien, de ses réalités, de ses rêves. Et il livre un vibrant hommage à Alfred Dogbé, auteur et metteur scène, son père spirituel qui l’a quitté en février 2012.

« Le tam-tam ne résonne mieux que sous les doigts de son propriétaire. »

En collaboration avec le Ministère des Affaires Étrangères, Direction de la coopération au développement. Parrainé par « Alliance 

De et avec
Aboubacari Oumarou
Mise en scène
Steve Karier
Collaboration
Martin Engler
Coproduction
Arène Théâtre Fundamental asbl
Vendredi 06 juillet 2012
21:00 | Kulturhaus Niederanven