Elle a la force de la terre et des mers, du fer et du feu, des dieux et de la foudre. Mais Médée est également en exil, sans domicile, elle a tout fait pour l’amour et, pour le bien de celui-ci, elle a tout perdu. Sa nourrice déclarera « Colchos est loin d’ici, votre perfide époux vous abandonne, et de toute votre puissance il ne vous reste rien ! ». C’est précisément ici que le voyage à travers le mythe commence.

 

Un homme avec le coeur d’une femme et une femme avec la force d’un homme, notre Médée est l’une de ces sans-abri, qui ne possède rien, et n’est entourée que de détritus. Ceux-ci sont comme la métaphore d’une vie qui ne lui appartient plus, de son renoncement à l’amour, et du peu qui lui reste. Les immondices réveillent ses souvenirs et déchaînent toutes les passions du coeur humain. N’ayant rien à perdre, notre Médée, trahie et utilisée, n’est pas une victime. Elle débute comme mendiante et, quand la haine s’unit à la passion, elle redevient Reine... mais à quel prix ?

 

Sous le haut patronage de l’Ambassade d’Espagne. Avec le soutien du Círculo Cultural Español “Antonio Machado”. 

D'après
Sénèque
Avec
Carlos Concha
Mise en scène
Rosario Arena
Production
Cie LAMORAL
Samedi 07 juillet 2012
20:00 | Bannannefabrik