Right
© Sarah Hickson
Soirée présentée en collaboration avec le TROIS C-L.

Une femme, la nuit, l’Afrique. Fanta Kaba, un nom qui évoque à lui seul toute une histoire, une histoire charnelle, un vécu de femme, un fantasme, un rapport aux hommes, à l'argent, à la prostitution, au milieu de la nuit.

Kettly Noël transpose à la scène cette « confusion de corps, de la femme à la danseuse, de la danseuse à l’interprète, de l’interprète au caractère, du caractère à la transformation, de la transformation à la performance », s’inspirant de l’univers transgressif des bars et des boîtes, sous la forme d’un « récit intime qui sonde les rapports entre la femme et les fantasmes qu’elle suscite ». S’avoue ce désir qui fait boire jusqu’à plus soif de voir le rêve contaminer la réalité et la transe la modifier. Il y a du grotesque en jeu quand une femme se meut en créature nocturne, voire en demi-mondaine ; il y a du soulèvement dans l’air quand elle n’aspire au fond qu’à aller au bout d’elle-même, au plus loin des clichés de la courtisane. Qu’elle ne finisse plus, cette nuit du diable, ou alors que le diable l’emporte ! 

Chorégraphie, conception et interprétation
Kettly Noël
Textes
Kettly Noël "Carnet de bal d'une courtisane" de Grisélidis Réal
Costumes, accessoires
Sahar Freemantle
Photographies
Sarah Hickson
Création lumières
Cyril Givort
Production
Donko Seko
Coproduction
Le Quartz-Scène nationale de Brest Bonlieu-Scène nationale d’Annecy INSTITUT FRANÇAIS-Ministère des Affaires étrangères et européennes Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Mali Institut Français de Bamako
Remerciements particuliers à
Fanta Kaba pour avoir prêter son nom Hélène Hazéra Jacques Blanc et l’équipe des anticodes’11 Salvador Garcia et l’équipe d’extra-11
Soutien
Ministère des Affaires Étrangères, Direction de la coopération au développement
Mercredi 18 juin 2014
20:00 | Banannefabrik