Palestine / Luxembourg | En français

De Ramallah à Tel-Aviv en passant par Paris, Taher Najib raconte sur le ton d’une ironie douce-amère les tribulations d’un acteur palestinien confronté, partout où il va, à des images de lui-même qui lui sont étrangères : celle du guerrier arabe vengeur et victorieux, aux yeux de son public de Cisjordanie ; celle du musulman, djihadiste en puissance, dans les aéroports internationaux ; celle du terroriste dans son propre pays, Israël, où de toute façon, il n’est jamais perçu comme un citoyen de plein droit.

Comment définir son identité quand on est Israélien et Arabe ? Comment avancer quand à chaque pas, on est soupçonné d’être un danger pour autrui ? Quand on n’est jamais celui qu’on est censé être ? Comment assumer alors son « être » ? C’est ce que tente de faire jusqu’au bout et « sans perdre son sang-froid » le personnage d’À portée de crachat. Il va dire avec force et en toute honnêteté la réalité de ce monde fou. Et pour répondre à l’incompréhension, au mépris, au rejet, il a choisi la poésie des mots, l’ironie plutôt que la violence, le rire plutôt que les crachats, les mots plutôt que les bombes. Il donne à entendre l’absurde de ce monde morcelé.

Avec
Denis Jousselin
Mise en scène
Sophie Langevin
Collaborateur à la mise en scène
Jérôme Konen
Création lumières
David Debrinay
Création sonore
Patrick Floener
Costumes
Michelle Bevilacqua
Production
Les Théâtres de la Ville de Luxembourg
« A portée de crachat » de Taher Najib a été traduit de l’hébreu par Jacqueline Carnaud. Texte publié aux éditions Théâtrales, éditeur et agent de l’auteur.
Lundi 15 juin 2015
20:00 | Banannefabrik